Le jury 2018

Le jury 2018 

Jury professionnel

Le président : Roger Gonin – Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand
Christine Gendre – Directrice du département court métrage d’UniFrance
Mai Phuong Le – SKDA Vietnam (Ecole Nationale de Théâtre et de Cinéma d’Ho Chi Minh Ville)
Alexander Stein – Interfilm de Berlin
Stéphane Dalmat – LaTV3D

Le jury Etudiant

Claire Authier  du Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême 
Pauline Cottaz de l’IFFCAM
Jérôme PAIRAULT de l’IUT d’Angoulême
Jonathan PHANHSAY-CHAMSON de l’EESI

 

Roger Gonin – Président du Jury

Administrateur général au Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand de 1980 à 2014. Collectionneur de lanternes magiques et appareils stéréoscopiques. Sa connaissance du sujet et des montreurs de lanternes magiques en font un intervenant incontournable de ces techniques. Conférencier sur ses recherches sur les montreurs de lanterne magiques. Réalisateur de courts métrages et conférencier à travers le monde.

Has been working for the Clermont-Ferrand Short film Festival from 1980 to 2014. Roger, whose dream is to one day establish a museum dedicated to magic lanterns and stereoscopic viewers, has directed two shorts and worked on several others. He is currently making historical reseraches and lectures about itinerants showing the magic lantern during the XVIIIth and XIXth centuries.

 

Phuong Le Maï

Diplômée d’un Master de réalisation de l’Ecole Nationale du Théâtre et du Cinéma de Hanoï (SKDA), Phuong Le Maï a déjà réalisé plusieurs courts métrages, dont un primé en 2011 au Festival national du cinéma vietnamien de Hanoï. Elle est aussi actrice, présentatrice à la télévision vietnamienne et scénariste de Théâtre. Diplômée en sciences économiques de Université Jean Moulin Lyon 3. Elle occupe la chaire d’analyse filmique à l’Ecole Nationale de Théâtre et de Cinéma de d’Ho Chi Minh Ville, et est en charge des relations et des partenariats avec les pays francophones.

 

Christine Gendre

Responsable du service court-métrage chez UniFrance (organisme de promotion du cinéma français à l’étranger) depuis trente ans, Christine Gendre exerce son règne avec passion. Agissant en ambassadrice auprès des programmateurs de festivals, distributeurs et acheteurs étrangers, sa riche connaissance du patrimoine du format court lui permet d’accompagner des œuvres de tous genres en prodiguant conseils aux réalisateurs, acteurs et producteurs. Penser global mais agir sur mesure, faire découvrir la diversité et la noblesse de cet art singulier qu’est le court-métrage sont quelques-uns des objectifs qu’elle s’est toujours mis en tête pour faire rayonner à l’international le talent des jeunes cinéastes français.

Head of the short film service at UniFrance (an organization promoting French cinema abroad) for thirty years, Christine Gendre exercises her reign with passion. Acting as an ambassador to festival programmers, distributors and foreign buyers, her rich knowledge of the heritage of the short format allows her to accompany works of all kinds by providing advice to directors, actors and producers. Thinking global but acting tailor-made, discovering the diversity and nobility of this singular art that is the short film, are some of the objectives that she has always in mind to make spread international talent of young French filmmakers.

 

Alexander Stein

Directeur de l’interfilm de Berlin. Alexander Stein est né à Coblence, cadet d’une famille de six enfants. Il a déménagé à Berlin en 1990, la soi-disant «capitale démocratique», pendant l’été de l’union monétaire germano-allemande, à une époque où existait encore la République Démocratique Allemande. Il a passé de nombreuses années à vivre dans le squat créatif « Dunckerland », où il réalise son premier film d’animation, « Appetite Revolting » après avoir étudié l’animation à la « Kaskeline Filmakademie ». En outre, Alex a étudié le cinéma, le théâtre, l’ethnologie et le journalisme à la « Freie Universität et Humboldt Universität » de Berlin. Il a rejoint l’Interfilm en 1998. A cette époque, le festival se préparait à son humble domicile, avec deux ordinateurs connectés à un modem à un seul téléphone. En 2000, Alex a co-fondé la société Interfilm limited et a inauguré de nouveaux espaces de bureaux. Dès lors, Alex a pris le rôle de producteur du festival et avec Heinz Hermanns  comme directeur artistique, il est devenu directeur général de l’Interfilm en 2003. Grâce à son travail en tant que producteur, les efforts faits en matière de financement de la création et la valorisation de réseaux dans le monde entier, le festival Interfilm totalise plus de 17.000 visiteurs par an. En 2008, il a co-fondé le « KUKI », le Festival international du court métrage pour les enfants et les jeunes, qu’il continue de produire chaque année. De 2008 à 2012, il était également membre du Conseil de l’Association allemande du court métrage.

CEO/Festival Producer. Alexander Stein was born in Koblenz as the youngest of six siblings. He moved to Berlin in 1990, during the summer of the German-German monetary union, to the so-called “democratic capital” of the then still existent German Democratic Republic. He spent many years living in the creative “Dunckerland” squat, which was also where he made his first animation film, “Revolting Appetite” after studying animation at Kaskeline Filmakademie. Furthermore, Alex studied film, theatre, ethnology and journalism at the Freie Universität and Humboldt Universität in Berlin. He joined interfilm in 1998. In those days the festival was run from a humble home office, with two computers attached to a modem. They even had a telephone. In 2000 Alex co-founded the limited company interfilm and celebrated the inauguration of new office spaces. From then on, Alex took on the role of producer in festival coordination and alongside with the artistic director Heinz Hermanns, became managing director of interfilm in 2003. Through his work as a (creative) producer and efforts in funding and sponsoring acquisiations as well as networking around the world, the interfilm festival has grown to more than 17,000 visitors. In 2008 he co-founded KUKI, the International Short Film Festival for Children & Youth, that he is still producing each year and from 2008 til 2012 he was also a Board member of the German Short Film Association.

 

Stéphane Dalmat

Président LaTV3D – cofondateur

Producteur depuis bientôt 20 ans, notamment pour la chaine d’information EuroNews de films d’entreprises,  Stéphane DALMAT s’est lancé dans la 3D au début des années 2010  en produisant et réalisant de nombreuses oeuvres principalement des documentaires et des concerts de musique qui lui ont permis d’être sélectionné dans de nombreux festivals 3D internationaux : USA, Pologne, Belgique, et notamment la Corée (prix du jury). Particulièrement sensible aux efforts menés par François SERRE pour organiser en France à Angoulême l’unique festival international du court métrage en relief, LaTV3D, plateforme VOD de programmes exclusivement en 3D, souhaite s’engager et soutenir Courant 3D en reconduisant pour la 4 éme année consécutive le prix de la meilleure stéréoscopie. Une dotation numéraire sera  remise au lauréat lors de la déclaration des résultats.

 

 

Claire Authier

Après trois ans d’études en fac de langues et une année en sciences à l’université de Nantes, Claire Authié est actuellement étudiante au BTS audiovisuel d’Angoulême, dans l’option Métiers du son. Elle est passionnée de musique et de civilisations anciennes.

After studying languages for three years and sciences for one in Nantes University, Claire Authié came to Angoulême’s audiovisual degree, in which she in completing her second year,with a specialisation in sound profession. She is very into music and ancien civilisations.

 

 

Pauline Cottaz

Diplômée d’un BTS Audiovisuel option Métiers du son au Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême en 2015, Pauline COTTAZ a acquis de réelles compétences en technique son. Elle s’intéresse alors au cinéma documentaire et aux nouvelles formes transmedias. Elle a pour volonté de sensibiliser à l’environnement et à notre rapport à l’autre tout en exploitant de nouvelles formes cinématographiques. C’est tout naturellement qu’elle s’est orienté vers l’Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier de Ménigoute pour se former à la réalisation spécifique au cinéma animalier.

 

 

 

 

Jérôme Pairault

Après avoir suivi une formation d’histoire de l’art à l’Ecole du Louvre, il se réoriente dans un BTS audiovisuel spécialité métiers du Son. Durant cette période, il travaille sur plusieurs projets (courts et longs-métrages) en tant qu’ingénieur son et obtient son diplôme en 2018. Actuellement, il suit la Licence Professionnelle Techniques du Son et de l’Image à l’IUT d’Angoulême.

 

 

 

 

 

Jonathan PHANHSAY-CHAMSON

Après un cursus universitaire en littérature, puis science de l’information et de la communication, j’ai décidé d’entamer un cursus aux beaux-arts à l’Ecole Européenne

Supérieure de L’Image de Poitiers. Je viens tout juste de terminer mon cursus avec une pratique de l’animation comme médium principal où j’ai réalisé Les enfants du béton, un documentaire animé mêlant question identitaire, traitement médiatique et utilisation politique. Ce film fait une belle carrière en festivals : sectionné au festival d’Annecy 2018, Prix au festival national d’animation de Rennes. Je suis actuellement étudiant à l’EMCA.

 

 

Directrice des Jurys : Barbara Schuerrer 

Barbara Schuerrer est productrice de Gabi Production. Ancienne médiéviste, passionnée d’iconographie et de photographie,   elle découvre l’animation avec le court métrage Le Moine et le Poisson de Mickael Dubok de Wit et tombe définitivement amoureuse du monde de l’animation en travaillant  sur Un Monstre à Paris.  Après plusieurs années de formations et quelques belles rencontres elle devient la productrice indépendante et choisit de porter des projets d’auteurs qui lui ressemblent comme le court métrage jeunesse le Rêve de Sam ou le documentaire animé Tiraillements sur la vie et l’oeuvre du philosophe Emil Cioran.

Barbara Shuerrer is the Producer of Gabi Production. With a medievalist background and a passion for iconography and photography, she falls in love with animation when she sees for the first time the short-movie The Monk and the Fish by Mickael Dubok de Wit and becomes a full part of the animation’s world when she works with the team of A Monster in Paris. After a few years of training and some fortunate encounters she decides to become an independant producer and chooses to carry projects that looks like her, among which the animation short-movie Sam’s Dream and the animated documentary Tiraillements – on the art and life of the philosopher Emil Cioran.